Où le choix commence, finissent le paradis et l’innocence

Où acheter un bel et authentique katana japonais à Paris ?

ornement-katana-sabre-japonaisQuand j’étais enfant, je détestais lire, au grand dam de mes parents qui ont tout essayé pour me faire aimer ça. Et un jour, je suis tombé sur le rayon manga d’un grand magasin de livres, de CD et autres objets culturels, et ce fût le coup de foudre immédiat ! J’adore cet univers et je suis passionné par tout ce qui touche au Japon en général. En ce moment, je m’intéresse beaucoup aux arts martiaux et de combat qui font partie intégrante de la culture de ce pays. Je me suis rendu à la Japan Expo de Paris au début du mois et cela m’a donné envie d’acheter un katana, célèbre sabre japonais.

Qu’est-ce que c’est ?

Le Japon est un pays féru des sports de combat et des arts martiaux en général, que ce soit à mains nues ou avec des armes, à l’instar du katana. Il s’agit d’un sabre courbé qui mesure une soixantaine de centimètres et qui était traditionnellement forgé avec un certain type d’acier que l’on ne trouve que dans une montagne de ce pays. Il est ensuite fondu en suivant une méthode ancestrale bien spécifique, qui se transmet de génération en génération. Le polissage est également très précis et réalisé selon des règles strictes. Pour trouver la perle rare et acheter la première pièce de ma nouvelle collection, je me suis rendu dans une galerie spécialisée dans les antiquités asiatiques dans le sixième arrondissement de Paris. Et grâce à elle, je possède désormais mon propre sabre qui trône fièrement dans ma chambre !

Une galerie riche en œuvres d’art

L’art japonais est très vaste et il ne se limite pas seulement aux katanas loin de là. En rencontrant l’équipe travaillant au sein de cette galerie, à Paris, j’ai découvert qu’on pouvait aussi acheter des armures japonaises, des tabatières chinoises, des bronzes, des sculptures mais aussi, des montures de sabre et divers autres beaux objets que l’on peux retrouver dans la partie de leur site qui est dédiée à l’art Japonais. Depuis ma visite dans ces lieux, j’ai très envie d’acquérir un wakizashi grâce auquel je pourrai former un véritable daisho. Mais pour l’instant, je me contente de rêver et de me documenter sur les arts martiaux.

Laisser une réponse

*